Généralités

Histoire de la République du Wineland


Vini terram, Vinoland, Vinelandia,… l’Histoire fait régulièrement référence à un pays du vin et nombre de découvertes archéologiques attestent de l’intérêt de l’Homme pour la vigne, les raisins ou le vin, depuis le Mésolithique et jusqu’au Haut Moyen-Âge.

La République Transnationale des Peuples du Vin est déjà longue et complexe.

Le Wineland est un petit pays (improbable) situé quelque part en Europe, ayant comme capitale Wineland City (autrefois dénommée Vinopolis). Si l’influence politique internationale de la Republic of Wineland s’étend aujourd’hui sur près de 75 millions de kilomètres carrés, le pays a connu en revanche de nombreuses phases dans son développement dont l’origine remonte à l’ère Viking.
En effet, quand Leif Erickson découvre aux alentours de l’an 1000 le Vineland, nouveau territoire sur les côtes américaines du Nord, nul ne présumait que le découvreur allait imaginer les bases d’un monde œno-culturel sans pareil au cours des siècles qui suivraient. Sur ces contrées nouvelles s’épanouissaient des vignes sauvages aux fruits succulents, tant appréciés de ces découvreurs nordiques.

Géographie


Micro nation protégée naturellement de ses voisins par sa topographie mais de tous temps ouverte sur l’extérieur, le Wineland métropolitain est ceinturé de collines dodues sur lesquelles s’épanouissent parmi les plus belles vignes du monde. Sur les pentes de ces reliefs d’exception et dans les vallons abrités fleurissent sous les bons hospices de leurs producteurs moultes cépages enchanteurs. Fleurons du goût et fierté nationale, ils rivalisent de qualité pour apporter sur nos tables la joie de vivre essentielle à l’idéal winelandais.
Le pays culmine à 1274 mètres d’altitude au Mont Torrt Vitt, dans le massif du Winehagar, haut lieu historique de villégiature des familles de nos dirigeants passés.

Le pays fédère surtout de multiples provinces autonomes qui furent jadis ralliées au pouvoir central par le grand dignitaire et souverain Basilius Honoré II. Seigneur visionnaire il rassemble les premiers chefs de contrées viticoles et établit ainsi les prémices politiques et territoriaux d’une véritable nation du vin en vieille Europe : le Royaume du Wineland !

Politique


Fils de Basilius Honoré Ier, dynastie des Vinovingiens, Honoré II convie en effet dès 1015 les chefs de clan belliqueux de la région autour d’une table ronde propice aux échanges paisibles et aux libations diverses. Ils instaurent ensemble les bases d’un premier régime féodalo-participatif fondé avant tout sur l’économie du vin.
En 1513, le Cardinal Vladamovic Weinhenbecker, conseiller du roi Théophaste V (dit « N’a qu’un oeil » parce qu’il fermait toujours un oeil pour mieux mirer le contenu de son verre), profite d’un séjour de la famille royale hors métropole pour instaurer de nouvelles institutions. Une République fédérale du Wineland nait de ce « putsch » non violent. La joie du peuple coule à flots car les récoltes furent abondantes cette année là.
Le pays a connu de grands bouleversements tout au long de son Histoire. Le repli de ces cinquante dernières années a fait place au renouveau oeno-culturel très récemment. Il aura fallu en effet attendre 2012 et l’élection du Gouverneur Linus GoodWine pour voir s’inverser les tendances passéistes qui plombèrent gravement la nation winelandaise.
Une nouvelle ère souffle aujourd’hui et le pays repart à la reconquête de sa zone d’influence passée. Il réouvre ses représentations consulaires dans le Monde et propose un titre de séjour unique sur son territoire ; sa nouvelle monnaie (le sou winelandais) et son hymne national revisité amorcent également la voie du changement.

Drapeau et devise


« In Wine We Trust » ! Des confins ouest-amérindiens au contrées australes nouvelles, des territoires de la vieille Europe aux Comtats des plaines centrales, vous parcourrez le Wineland d’aujourd’hui et contribuerez à la (re)construction d’une République communautaire mue par l’esprit du vin en honorant son drapeau et en chantant fièrement l’hymne du pays.
Le drapeau national de la République du Wineland (rouge, gris et blanc, parfois réhaussé d’un blason croisant deux sécateurs et une grappe) unit les nations du vin autour des trois couleurs du raisin.

Utopia n’a qu’à bien se tenir.